Mon premier Facebook Live

Salut, moi c’est Miloon. Je ne suis pas community manager, je suis développeuse web/formatrice chez becode (le Simplon belge).

Comment je suis arrivée à faire un Facebook Live ?

Becode est en pleine période de recrutement d’apprenants (c’est pas vraiment des étudiants, ni des élèves, ni des stagiaires, ce sont des gens qui viennent pour apprendre en se sortant les doigts du cul comme des grands). Pour expliquer un peu ce qu’est le concept de Becode, vu que le centre est tout nouveau, notre glorieux leader, aidé de sa team communication, avait organisé des sessions d’information. On sait que parfois les sessions se passent à des horaires qui font chier, dans des endroits qui sont un peu loin par rapport à chez soi, et comme on souhaitait vraiment toucher un max de gens (via les réseaux sociaux et le bouche à oreille), la fine équipe s’est dit « allez zou, on fait un Facebook Live où les internautes poseront leurs questions en direct live et on y répondra au fur et à mesure« . La bonne idée ! Ce fut l’occasion de montrer qu’on est une équipe soudée, pleine d’humour, qui ne se prend pas au sérieux et comme notre slogan c’est « On s’en fout« , on pouvait vraiment montrer à quel point on est détendu du gilet. Et on a quand même répondu aux questions des gens accessoirement.

La préparation du live

La team communication a fait quelques petites vidéos rapides qu’ils ont ensuite postées sur Instagram et Facebook pour exciter la curiosité et susciter l’envie des gens à venir nous voir faire les clowns en direct. Faut dire que sur ces vidéos, on porte des perruques et mon collègue nous fait une imitation de Nabilla des plus brillantissimes.

On avait également fait passer le mot auprès de nos apprenants pour prévenir qu’on allait passer à la télé sur internet. Ainsi, ils ont pu eux-même montrer leurs formateurs à leur famille ou leur copain. #diffusiondesinfos

Une des intervenantes (une candidate à la prochaine promo, rien que ça !) avait préparé des questions et les réponses associées, elle était super bien coiffée et maquillée. C’était impressionnant de professionnalisme. Moi j’y suis allée, comme on dirait vulgairement, avec ma bite et mon couteau. J’avoue qu’elle m’a bien foutu la frousse avec ses fiches !

Le direct live en lui-même

J’ai découvert la tablette (l’engin qui allait retransmettre le live), l’objectif de la tablette (le truc que tu dois regarder pour pas avoir l’impression de regarder à côté) et le fait qu’on soit déjà en direct dans le même temps (dans le doute, on ne se gratte pas le cucul devant un appareil pouvait être relié à internet).

J’ai toujours un peu peur de passer pour une gourde ou de dire des conneries mais là, sachant qu’il y a des gens qui regardent ET que le live serait enregistré car posté à posteriori sur la page Facebook de l’école, on n’avait pas droit à une seconde chance. On n’a pas eu le temps de faire de répétition donc on a juste fait une sorte de session Skype sans trop penser au reste. On doit garder son sang froid et faire comme en entretien d’embauche : agir comme si on gère. #pokerface

Ça peut être assez déstabilisant de mal lire les questions (l’écran étant loin ou les phrases étant trop petites ou comme moi, t’es juste trop myope) ou pire, ne pas les comprendre (question technique par exemple). On ne sait pas trop comment réagir et on peut éventuellement paniquer. Dans ce cas, moi ce que j’ai fait, j’ai cherché du regard quelqu’un qui se trouvait hors cadre et j’ai fait genre « on répond quoi ? c’est secret défense ? ». Bien sûr, quand j’ai pas compris la question, je réponds par rapport à ce que j’ai compris (histoire de glisser des infos quand même) et après je lâche un subtile « c’était ça la question ou j’ai pas compris ? ».

Dans mon cas, les futurs apprenants, je vais de toute façon passer six mois à leur enseigner l’art subtil de savoir formuler une bonne question mais je pense que, comme pour tout internaute/client potentiel, il faut savoir ne pas froisser les gens et rester diplomate.

L’après live

Je suis du genre à être très compréhensive avec les autres mais à ne rien me laisser passer. Pour éviter de m’en vouloir et de regretter d’avoir dit tel ou tel truc, j’ai préféré ne pas re-regarder la vidéo (en plus ça dure une heure quand même !). Mais c’est vrai que je me dis qu’il pourrait être intéressant de regarder ce que ça a donné pour améliorer la manière de répondre aux questions, voir si on gère vraiment bien les silences, si faire des petits sourires aux cœurs et aux likes en direct c’est pas un peu trop glauque,…

De nature, je fuis tout ce qui peut poster ma gueule sur internet mais j’ai trouvé l’exercice assez intéressant et je pense que le fait qu’on l’ait fait en équipe (on était 6 en tout), ça a tué le trac qu’on aurait pu avoir et ça a montré au monde (aux 15 personnes qui regardaient) qu’on est une chouette équipe qui s’entend bien. N’étant pas tous des acteurs professionnels (spoiler : aucun en fait), on aurait eu du mal à faire semblant de super bien s’entendre si ça n’était pas le cas IMHO.

 

Et toi/vous, les direct live Facebook, t’en as fait ? T’envisages d’en faire ? Des questions à poser ou des conseils à nous donner ? Je suis toute ouïe !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.