outil gestion réseaux sociaux

Crowdfire : partager du contenu simplement

Disclaimer : cet article contient un lien d’affiliation ce qui signifie que si tu décides d’utiliser le produit dont je parle, je toucherai de l’argent un jour peut-être. En revanche, l’entreprise mentionnée ne me paye pas pour utiliser son outil, je l’ai fait de moi-même comme une grande. Tout comme cet article qui émane de mon cœur et non d’un quelconque deal (la porte est ouverte cependant, ne nous voilons pas la face). 

Je suis paresseuse. Mais du genre, vraiment paresseuse, ma devise c’est « moins j’en fais mieux je me porte ». Mais cette paresse est aussi une force parce qu’elle me donne envie de tout optimiser pour que je me fatigue le moins possible. Si j’étais une génie du code, j’aurais fait des scripts pour tout automatiser dans ma vie.

Et quand j’ai lancé HSM, il y a bientôt un an (le temps passe, tu ne trouves pas ?), j’ai évidemment cherché un outil pour gérer la diffusion de mes posts sur les réseaux sociaux de la manière la plus optimale qui soit parce que :

  1. J’ai déjà un emploi à temps plein et je n’ai pas toujours suffisamment de temps pour m’occuper de ma stratégie social media « à la main »,
  2. Je n’avais pas assez de contenu sur le blog pour pouvoir capitaliser sur la rediffusion de mes articles sur les réseaux sociaux pour faire vivre mes pages et attirer de l’audience,
  3. Je cherchais aussi un outil qui me permette de gérer les follows/unfollows en masse parce que je pensais que cette vieille technique de Growth Hacking en plastique allait m’aider (spoiler : non. Arrêtons le mass follow/unfollow, c’est lourd).

J’ai donc commencé à explorer les blogs et les moteurs de recherches en espérant trouver mon Graal. J’ai d’abord été voir du côté des grands classiques, tels que Hootsuite, Buffer etc mais j’ai rapidement déchanté. Bien qu’ils soient tous les deux de très bons outils, je t’en parlerai un jour dans des articles, c’est certain, ils ne convenaient pas à ce que je cherchais et surtout, en mode payant, devenaient absolument inabordables pour une bloggeuse à la petite semaine comme moi !

Et puis je me suis souvenue de cet outil que j’utilisais depuis quelques années sur mon profil Twitter perso, Crowdfire.

Crowdfire : Origins

J’avais créé un compte sur Crowdfire à la base quand j’ai commencé mon job actuel de CM, et que c’était un peu la mode d’envoyer des DM automatisés à tout nouveau follower pour le remercier, l’inviter à visiter telle ou telle page de ton site etc.

Ne me juge pas. Je ne suis qu’un être humain, loin d’être parfaite et je cède parfois, moi aussi, aux trompettes de la tendance.

Je me souvenais que l’outil permettait de gérer ses followers de manière centralisée, te montrant qui te suit en retour mais aussi, qui a cessé de te suivre et quand, features qui avaient fait le petit succès de l’outil à sa sortie. Et quand je suis allée revoir ce que devenait Crowdfire aujourd’hui, un poil avant que Twitter ne décide de supprimer la possibilité d’envoyer des DM automatique via des applications tierces, j’ai rapidement eu envie de tester !

crowdfire interface desktop

Interface desktop de Crowdfire

La promesse est alléchante : te faire connaitre sur les réseaux sociaux en une minute par jour. PARFAIT pour la flemmarde qui n’a jamais le temps que je suis !

J’ai donc créé un compte sur l’appli mobile et j’ai commencé par ajouter tous mes comptes HSM (Insta, Facebook,  Twitter, Blog) ainsi que mes comptes persos (Insta, Twitter, Facebook, Blog, Pinterest, LinkedIn).

Premiers pas

L’appli est plutôt bien foutue puisque toute la configuration se fait via une vue en mode chat. Tu es accueilli·e par un bot qui te donne la marche à suivre, te propose de connecter tes comptes sociaux à l’appli mais aussi ton ou tes sites web. Ce bot a sûrement un nom mais je l’ai oublié et remonter ma conversation avec lui me demande bien trop de temps et tu me connais…#TeamFlemme.

Bref, tout ça pour dire que c’est assez intuitif à mettre en place, plutôt simple et pas prise de tête. Le choix du chatbot est plutôt bien vu. Ça fait moderne.

gif how do you do fellow kids steve buscemi trying to be cool

Moi qui découvre une interface en mode chat bot. Source GIF

Après avoir connecté tes comptes, Jean-Jean le bot te demande des mots-clés pour te suggérer du contenu que tu pourras partager, en un cilc ou presque, chaque jour pour faire vivre tes différentes plateformes sans trop de fatiguer.

J’ADORE CETTE FEATURE ! Tu reçois tous les jours à l’heure de ton choix une notification qui te demande de venir faire ta petite sélection parmi les contenus en lien avec tes mots-clés. A côté de chaque résumé de contenu (photo, titre, début du chapo), tu as le petit bouton partager qui va bien et tu peux à chaque contenu choisir le ou les comptes sur le ou lesquels tu vas poster et aussi quand (au meilleur moment, à un moment choisi ou maintenant). Je l’ai déjà dit mais J’ADORE CETTE FEATURE.

Elle t’évite de devoir te taper une veille quotidienne, de devoir partager à la main les posts/articles intéressants sur tes comptes sociaux. Tu peux en plus paramétrer 10 flux RSS différents (en mode payant de base) pour encore plus d’inspiration et l’algo est bien évidemment intelligent et apprend de ce que tu partages ou bloques pour te suggérer des contenus encore plus en corrélation avec tes mots-clés (tu peux en paramétrer 15 avec l’abonnement le moins cher, je ne sais pas combien tu peux en paramétrer avec les autres plans plus importants).

L’outil te permet aussi, comme je le disais plus haut, de connecter ton site/blog (WordPress ou non) sur lequel tu pourras aller piocher des contenus à partager parmi tes propres articles, une option plutôt chouette quand tu as la flemme de browser sur ton site pour retrouver un post que tu n’as pas publié depuis longtemps surtout si tu n’es pas une personne organisée (comme moi) qui enregistre les liens vers ses articles dans un Google Sheet.

Usage quotidien

Concrètement, comment ça se passe un jour lambda sur Crowdfire ?

Il est 8 heures du matin et tu reçois une petite notification qui te dit qu’il est temps que tu viennes chercher du contenu à partager sur tes réseaux sociaux. Jean-Jean le bot te donne également un résumé de la veille avec le nombre de follow et d’unfollow, les likes ainsi que les engagements sur tes posts.

Ensuite, tu cliques sur le « C’est parti! » et tu passes à la première phase de partage, les articles. Crowdfire te propose alors une sélection d’articles supposément en lien avec les mots-clés et les thèmes que tu as choisis, que tu pourrais partager sur tes plateformes sociales.

crowdfire outil partage contenu social media

Lorsque tu en sélectionnes un, tu peux d’abord le lire (c’est mieux, hein) puis choisir sur quelles plateforme tu veux le poster avec, à chaque fois, la possibilité de choisir une image à importer et de modifier le texte accompagnant ton post (par défaut, tu auras le lien vers l’article). Tu choisis ensuite la diffusion de ton post : au meilleur moment, maintenant ou à une heure et une date choisie. Perso, j’ai tendance à mettre « au meilleur moment » laissant l’outil poster aux horaires où mon audience est la plus active.

Tu passes ensuite au partage d’images, après avoir cliqué sur « Done ». Ici même combat, une sélection d’images correspondant à tes thèmes et mots-clés, la possibilité de choisir sur quelles plateforme et quand tu les partages. Une fois ton choix fait, tu passes à l’onglet suivant. Truc sympa pour le partage sur Instagram, l’application te permet d’enregistrer une liste de hashtag que tu vas/veux utiliser régulièrement et qui apparaîtront en suggestions à chaque fois que tu taperas # dans un de tes posts.

Jean-Jean te suggère ensuite de « liker des suggestions Smartfeed pour augmenter ton rayonnement » et ce pour chacun de tes comptes Twitter. Smartfeed, c’est une sorte de timeline intelligente, où il n’y a pas forcément des gens que tu suis mais des contenus qui peuvent t’apporter de l’audience à liker.

interface mobile crowdfire

Interface mobile de Crowdfire, onglet « Vos Publications ».

Personnellement je ne suis pas fan de cette feature qui fait un peu trop growth hacking de tainp’ à mon goût mais j’y trouve parfois des tweets à liker ou partager avec sincérité. Ce qui est un peu relou, c’est qu’il n’y a pas de preview du post et il faut donc cliquer sur le lien du tweet pour le consulter et savoir à quoi ressemble celui ou celle qui l’a posté (pas physiquement, hein, je pense plutôt en terme de bot vs humain, agence, compte chelou, pseudos influenceurs…). Du coup, si comme moi tu ne trouves pas ton bonheur, tu cliques sur Skip et passes à l’onglet suivant.

Variablement, on va soit te suggérer de mettre à jour tes mots-clés, soit de suivre des fans que tu ne suis pas ou encore de ne plus suivre les comptes inactifs de la timeline ou encore de suivre des comptes qui postent à propos des mots-clés que tu as indiqué. Tu peux à chaque fois choisir de passer l’onglet en cliquant sur Skip.

Et c’est fini ! Tu as passé grand maximum 10 minutes et tu as planifié du contenu à diffuser sur tes médias sociaux sans galérer et sans ouvrir un gestionnaire ni copier-coller de liens ou jongler avec alt+tab !

Tu peux au passage faire un tour dans l’onglet « Vos publications » pour sélectionner quelques uns de tes posts à partager au meilleur moment, histoire de ne pas oublier d’amener le trafic de tes médias sociaux sur ton site parce que bon au final, le but, c’est ça.

minus et cortex animaniacs punchline cortex tenter de conquérir le monde

Moi quand je décide de créer un blog sur les médias sociaux. Source GIF

Les Avantages de crowdfire

Tu l’auras compris, j’aime bien cette appli même si j’ai aussi conscience qu’elle n’est pas parfaite.

Voici d’abord les avantages que je trouve à l’utiliser :

  • La suggestion de contenus à partager qui t’évite de te taper une veille et des partages à la main, ça fait gagner un sacré temps,
  • La possibilité d’avoir les contenus de tes sites/blogs au même endroit pour programmer leur partage sur tes plateformes,
  • La possibilité d’ajouter des flux RSS pour ne pas louper les publications de tes sites préférés et pouvoir les partager,
  • Le fait de pouvoir poster au meilleur moment, maintenant ou selon une date précise,
  • La nouvelle feature qui te permet de programmer des messages par lot (Bulk), qui donne à Crowdfire une véritable dimension d’outil de gestion de réseaux sociaux,
  • Le Plan de base « Crowdfire Plus » qui te permet d’avoir jusqu’à deux comptes liés par réseaux social (je l’utilise pour HSM et mes comptes persos, ce qui fait quand même 11 comptes sociaux liés) pour 4,99$/mois soit moins de 60€/an (c’est vraiment pas ouf, comparé à la centaine d’euros annuels que peuvent te coûter la plupart des outils de gestion de réseaux sociaux « classiques » pour des fonctionnalités pas aussi développées),
  • La communauté d’utilisateurs qui est plutôt sympa, tout comme la team Crowdfire qui bien qu’elle soit en Inde, est plutôt rapide pour te répondre.

Inconvénients

  • La fonctionnalité que j’aimais le plus a disparu : tu pouvais choisir de programmer les articles de ton blog/site entre une et quatre fois par mois, c’était top mais c’est considéré comme du spam par de plus en plus de plateformes, donc elle a été retirée (mais avec le bulk, tu peux parer à cette suppression),
  • Les suggestions de contenu ne sont pas toujours bien en lien avec tes mots-clés et ça peut prendre un peu de temps avant que l’algo ne te suggère des choses qui t’intéressent, notamment au niveau du partage d’images pour Instagram,
  • La notification quotidienne qui ne fonctionne pas toujours,

Recommande-je ?

Franchement oui, je recommande d’essayer Crowdfire même si la version gratuite risque de ne pas trop de donner envie parce qu’elle restreint quand même pas mal les fonctionnalités. Si tu as un besoin pour gérer un compte social personnel que tu veux développer, tu peux clairement investir les environ 60$ annuels sans trop le regretter je pense.

Depuis que j’utilise Crowdfire, j’ai constaté une augmentation de la portée de mes posts aussi bien sur Twitter que sur Facebook, et également un gain de followers et donc de trafic sur le blog, ce qui est plutôt cool parce que je ne  peux pas y consacrer trop de temps et d’argent.

Si tu veux essayer et t’abonner à Crowdfire en disant que tu viens de ma part, fais-le !

Et si tu as un avis sur cette appli parlons-en dans les commentaires !

Une réflexion sur “Crowdfire : partager du contenu simplement

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.