Canva.com, la création visuelle pour les nuls (dont moi !)

Si comme moi tu n’es pas une championne en Photoshop, mais que tu veux quand même créer des visuels sympa pour ton blog/compte Twitter/Facebook etc, il existe une solution miracle (et j’exagère à peine) : Canva.com.

Il y a trois ans maintenant, j’avais trouvé une mission en freelance dans l’antenne française d’une entreprise immobilière anglo-saxonne. Pour les besoins de cette mission, je devais redimensionner des logos pour que les webdev les intègrent aux divers sites sur lesquels ils devaient figurer.

Etant « bidouilleuse professionnelle » de Photoshop mais n’ayant pas la suite Adobe sur mon PC, je consentis à me tourner vers Paint pour cette basse besogne qui ne demandait pas de posséder un logiciel trop performant.

Me voyant galérer à obtenir des logos « potables », le chef des CM de la-dite entreprise me dit soudain : « Hé mais attends, tu connais pas Canva ? ». Sans le savoir, il venait de changer ma vie.

Canva point com

Canva est un logiciel gratuit de création visuelle disponible en SaaS (Software As A Service, je suis une américaine, t’as vu) et hébergé dans le cloud. En gros, un site où tu peux aller créer des visuels et les télécharger sur ton ordinateur, le tout gratuitement (en majeure partie, bien sûr, y’a toujours du payant).

La spécificité de Canva, au moment où je le découvre, c’est qu’il propose des dizaines de modèles de visuels très chiadés et au look plutôt pros pour pas un rond, ce qui est toujours le cas, la version free permettant de faire pas mal de choses. Evidemment, j’en tombe amoureuse d’une part parce que c’est gratuit et d’autre part parce que c’est archi-simple à utiliser et j’en fais aussitôt MON outil de création de visuels pour environ tous mes projets.

Comment ça marche ?

Canva a eu l’excellente idée de combiner les fonctionnalités des outils de création de visuels et de mise en page avec la simplicité du drag-and-drop / glisser-déposer. Pour la petite histoire, Canva a été fondé par Melanie Perkins, étudiante à la University of Western Australia et aussi enseignante de conception graphique s’est rendu compte que c’était un peu relou pour ses étudiants d’apprendre Photoshop et InDesign (de très bons outils, évidemment, mais faut savoir se mettre dedans, comme on dit). Alors avec son pote Cliff Obrecht, elle a lancé Fusion Books, un outil en ligne pour permettre aux étudiants et aux professeurs de créer facilement leur propres album de promotion.

Cette technologie, qui existe encore, constitua l’embryon de Canva et c’est en faisant appel à Cameron Adams pour la partie technique qu’est née la plateforme telle que nous la connaissons (presque) aujourd’hui.

Côté fonctionnement, on est donc sur du basique de chez basique.

  1. Tu te crées ton compte (easy, un email et roule)
  2. Tu accèdes à Canva.com et tu suis la visite guidée / tuto qui t’explique rapidement comment ça marche,
  3. Mais comme t’es pas neuneu non plus tu comprends vite que tu peux créer des visuels selon des formats prédéfinis ou personnalisés en choisissant ta taille en pixels ou cm,
  4. Tu comprends aussi rapidement que tu as masse de design pré-fabriqués que tu peux personnaliser avec ton texte ou tes couleurs,
  5. Tu cliques, tu glisses, tu déposes, tu déplaces, tu changes la police, la couleur, tu insères tes propres images ou des images gratuites ou payantes mises à dispo par Canva,
  6. TADA, tu as ton visuel que tu peux télécharger au format jpeg, png (fond transparent ou non) ou PDF (impression ou non).

Je t’ai fais la version rapide, mais globalement, ça marche comme ça.

Une interface user friendly

Canva est un outil pensé pour être compris par les personnes les moins douées en création graphique et a donc fait en sorte d’avoir une interface utilisateur qui reflétait concrètement cette volonté. Pari réussi, puisque aussitôt logué, aussitôt mis face aux différents choix qui s’offrent à toi : créer un visuel selon un format précis, personnalisé ou naviguer parmi tes précédentes créations pour les modifier ou les dupliquer.

En ce qui concerne les formats prédéfinis, on ne se moque pas de toi : réseaux sociaux (Facebook, Twitter, Instagram, Pinterest…), documents (CV, papier à lettre à en-tête, A4, magazine…), blog et e-books (header, couvertures Kindle, jaquettes CD…), supports marketing (flyers, posters, menus, cartes de visite…), bannières e-mail et réseaux sociaux, événements (cartes postales, faire-part, invitations…) et annonces publicitaires, Canva met à ta disposition des centaines de visuels pré-designés que tu peux utiliser tels quels ou personnaliser selon ton envie.

Et tout ça gratuitement ! Je l’ai déjà dit ? Ah. Non mais parce que c’est important de le noter quand même…

Dans la partie création à proprement parler, ici encore, on a mis tout en oeuvre pour te rendre la tâche facile. Disons que tu veux créer un visuel pour les réseaux sociaux, tout simple en 800px x 800px, (un carré, en somme). Après avoir cliqué sur le format désiré, tu arrives là.

Et là tu remarques que tout est simple : tu vois sur la gauche une zone où on te propose de choisir un modèle, sélectionner parmi les éléments visuels à ta disposition (grilles, formes, cadres, lignes, illustrations…), entrer du texte, choisir un fond à ton image et enfin, importer tes propres images. La colonne à côté te montre à quoi correspond l’onglet que tu as sélectionné. Ici, c’est les modèles.

A chaque fois que tu cliqueras sur un des éléments des colonnes de gauche, l’effet sera immédiat dans ton design. Tu pourras ensuite très simplement modifier, déplacer, customiser les éléments pour  que le visuel soit à ton goût.

Je ne vais pas te faire un tuto détaillé, les gens de Canva ont pensé à tout. Regarde cette vidéo  :

Vidéo chaîne Youtube de Canva

Un outil devenu incontournable

Outil simple, gratuit, à l’UX bien pensé et au look attrayant, Canva est rapidement devenu un incontournable pour les internautes comme toi et moi (pas doués en PAO) comme pour les professionnels. En effet, créé au départ pour des étudiants/particuliers, Canva a ouvert il y a environ un an une version « pro », Canva For Work (que j’utilise pour HSM) qui offre des fonctionnalités supplémentaires (ajout de tes propres polices, enregistrement des couleurs de ta marque, création de modèles, d’équipes…) pour une douzaine de dollars par mois.

Que tu souhaite réaliser un visuel d’affiche toute simple pour la brocante de ton patelin ou créer une présentation pour le rapport financier annuel de ton entreprise, Canva va te permettre de le faire sans trop te casser la tête et te proposera même des modèles si tu n’es pas très inspiré-e.

Personne ne me paye pour dire ça, mais je te recommande vivement d’ajouter Canva dans ta boîte à outils. Gare à tes attentes cependant, Canva ne remplace pas Photoshop, Illustrator, InDesign ou autres logiciels professionnels (quand on a les skills) mais ça te donnera l’impression d’être un génie du graphisme et tu obtiendras des résultats plus que satisfaisants.

Vidéo by Buffer

Et sur mon mobile ou ma tablette ?

Telle Hassan Cehef, je te répondrais : « c’est possible » ! Canva a lancé son appli mobile et tablette l’année dernière mais GROS POINT NEGATIF, l’appli n’est disponible pour le moment que sur iOS (pffff), le développement de la version Android étant « en cours ». Je sais, ça brise le cœur mais c’est comme ça. En attendant, des ersatz existent dans Google Play, mais je ne peux pas t’en dire beaucoup plus, je n’en ai testé qu’un, Desygner, qui n’est pas trop mal.

Il existe aussi de nombreux outils tels que Canva sur les Internets et je me ferai un plaisir de t’en parler dans un prochain article ! En attendant, je t’invite à aller le tester (si ce n’est pas déjà fait !) et me dire ce que tu en penses en commentaire. Bisous !

Une réflexion sur “Canva.com, la création visuelle pour les nuls (dont moi !)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.