hashtag social media blog réseaux sociaux SEO web actus internet

Actus du web – S03E3 – Semaine 19

Oui, ça fait trois semaines qu’on ne m’a pas lue ici, oui. Mais c’est pas si grave car je suis revenue et je vais te parler de quelques infos des Internets que j’ai pu dénicher ces derniers jours ! Sit back, relax, enjoy !

Happy Birthday Machin

Voilà, une vraie brève : Une nouvelle fonctionnalité a fait son apparition sur Facebook. Il est apparemment désormais possible de créer une carte d’anniversaire personnalisée et de la diffuser dans la story de ton ami·e.

C’est tout.

Non, bon y’a eu aussi d’autres annonces de faites puisque c’était le grand raout annuel de Facebook, le F8, la semaine dernière.

Et le mantra de Facebook cette année est on ne peut plus ironique :

THE FUTURE IS PRIVATE.

Savoureux, n’est-ce pas ?

The Verge a réalisé un récap de 12 minutes des meilleures annonces de la F8. Tu y apprendras que Messenger deviendra la messagerie la plus respectueuse de la vie privée du monde et elle te permettra de parler avec tes ami·e·s les plus proches (arrivera aussi Messenger Desktop, aka le come back de MSN, non ?). Tu y verras un avant-goût de FB5, le nouveau design de Facebook sur desktop et mobile – qui ressemble un peu à la nouvelle version de Twitter, je trouve -, des nouvelles fonctionnalités pour les pages, les shops, et même l’arrivée de Facebook Dating et de Secret Crush (deux applis pour pécho via Facebook – y a-t-il encore quelque chose que Facebook ne proposera pas ?).

Chez Instagram, la volonté affichée est de lutter contre le harcèlement en ligne mais ça « prendra des années, soyons clairs », prévient-on. En attendant, on aura le droit au Create Mode (un mode de création quand tu n’as pas de photo à partager mais que tu veux quand même dire quelque chose) et à un redesign de l’appareil photo de l’appli.

Facebook a renforcé l’annonce de Portal, l’application qui permettra de passer des appels depuis Facebook vers WhatsApp et Instagram. The future is private, qu’on te dit.

Source


PornHub voudrait bien pécho Tumblr

« Si on devait retirer tout le porno d’internet, il ne resterait qu’un seul site : rendeznousleporno.com » a à peu près dit un jour quelqu’un de très clairvoyant (impossible de me souvenir de qui !).

Il y a quelques mois, Tumblr a été vendu à Verizon (qui a racheté Yahoo! et hérité de Tumblr dans le package pour être plus précise). De là, patatra. Les conditions d’utilisations de la plateforme change et le NSFW et le porno n’y sont plus les bienvenus DU TOUT alors que de nombreux·euses créateurices de contenus pornographique (particulièrement des indés, féministes mais aussi des queers et LGBTQIA+) se servaient de Tumblr pour diffuser leurs contenus sans passer par les pure players.

Dans le monde du porno queer indépendant et/ou féministe, c’est un coup de tonnerre. Les créateurices sont obligés de quitter la plateforme et d’embarquer leurs contenus avec elleux pour essayer d’aller les diffuser ailleurs. Nombreux·euses n’ont pas envie de passer par les pure players qui sont souvent dénoncés pour leur non-respect des droits des vidéos qu’ils diffusent, le peu (voire le pas) de rémunération qu’ils accordent aux créateurices de contenus, mais aussi pour le manque de diversité des contenus diffusés sur les plateformes. En effet, malgré ce que l’on peut croire, Youporn, Redtube and co diffusent globalement tous les mêmes types de contenus, s’adressant majoritairement aux hommes hétéros et laissent peu de place aux autres sexualités. Cet article du New York Times datant de décembre 2018 résumait parfaitement la situation et expliquait très bien en quoi le « porn ban » de Tumblr était problématique.

Aujourd’hui, près de six mois après, Tumblr a perdu plus d’un cinquième de ses utilisateurs et la rumeur court que Verizon souhaiterait se détacher de la plateforme pour des questions d’équilibrage de ses comptes.

PornHub a alors rapidement affirmé son « extrême intérêt » dans le rachat de la plateforme, comme le rapporte Buzzfeed, ce qui pourrait présager un retour du NSFW sur Tumblr. PornHub assure que sa volonté serait de redonner accès aux femmes et aux LGBTQIA+ à un « asile » où ielles pourraient explorer du contenu adulte qui leur convient.

Ça pourrait être une bonne nouvelle mais elle reste basée sur une rumeur et qui plus est, PornHub n’est pas exempt de mauvaises pratiques non plus en tant que pure player.

Affaire à suivre, donc.

Source


WTFake vs Lama Fâché

Jouissance particulière pour moi (après avoir parlé de porno, ça se tient), la chaîne WTFake s’attaque à « Lama Fâché », la chaîne Youtube de vidéo conspi/gogole/putaclic aux 5 millions d’abonnés et à la voix robotique. Merci Aude et Radis Irradié (et toutes les autres sources anonymes) qui ont participé et produit ce contenu important.

Pour celleux qui ne connaissent pas Lama Fâché, il s’agit d’une chaîne Youtube qui s’adresse particulièrement aux ados et qui relaie les meilleurs théories conspis telles que « Les Géants ont existé et tous les gouvernements du monde entier te le cachent » ou encore « Le Vatican a une secte satanique en son sein ». De la qualité, comme tu peux le constater.

De la haute qualité – screenshot chaîne YouTube Lama Fâché

Outre le fait que des vidéos relayant les pires conneries de la Terre, conneries qui sont ensuite vues et crues par des millions de personnes, cette chaîne organise des concours illégaux (règlements bidons, lots non distribués) et reste bizarrement impunie par Youtube – probablement car elle produit masse d’engagement et de pognon (ce qui n’est pas sans rappeler ce que raconte Mike Monteiro dans « Ruined by Design » à propos de Twitter et des suprémacistes blancs qui ne sont jamais sanctionnés malgré des propos racistes et haineux à longueur de journée).

La journaliste Aude Favre a donc essayé de savoir qui était Lama Fâché et pourquoi la chaîne continuait de plagier, arnaquer et diffuser des fake news en toute impunité.

Je te conseille de regarder cette vidéo c’est magique et ça représente tout ce qu’internet a de plus moisi.

Désabonne-toi de Lama Fâché pour un monde meilleur !

Source


Un moteur de recherche pour Creative Commons

Il s’appelle CC Search et il va permettre à tout un chacun de chercher des photos et images libres de droit ou utilisables sous condition ! Ce nouveau moteur de recherche d’images a été créé par Creative Commons, l’ONG qui « fournit aux créateurs et éducateurs un fonds commun numérique d’images gratuites sous licences adaptées« .

Le but clair : fournir des fonds d’images de qualité tout en menant les créateurs vers d’autres plateformes que Google Image mais aussi « rendre plus visible et encore plus partageable son catalogue alimenté par 19 collections d’institutions proéminentes comme le Metropolitan Museum of Art de New York, Flickr ou encore Wikimedia Commons ».

Homepage CC Search

Un repo Git Hub a été mis en place par l’ONG, qui cherche à rendre accessible via ce moteur de recherche l’ensemble de son fonds (fichiers audios et textes), pour permettre aux ingés et devs bénévoles de participer à cette tâche colossale.

Toi aussi va aider CC Search et Creative Commons en suivant ce lien.

Source


C’est tout pour cette semaine, parce que je suis dans le train et qu’on entre en gare ! N’hésite pas à partager cet article avec tes ami·e·s et leur dire que ce que je fais est génial !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.