Actus du web – Episode 4 – Semaine 38

Hello World et bienvenus-es dans ce quatrième épisode des Actus du Web ! #ADW est une rubrique hebdomadaire qui fait le tour de ce qui a agité le web et les réseaux sociaux la semaine précédente. Nouvelles fonctionnalités, nouvelles plateformes, beau coup de com’ ou gros plantage, HSM veille toute la semaine et te transmet le best of chaque lundi !

Hootsuite intègre ReviewTrackers et monitore les avis des internautes

Hootsuite est une plateforme de gestion de contenu social media qui permet, entre autres, de centraliser et gérer ses posts sur divers réseaux en un seul endroit. Voilà, ça c’est pour la partie présentation, au cas où tu ne connaissais pas, passons à la nouveauté maintenant.

La plateforme a de nouveau élargit ses fonctionnalités en intégrant l’outil en ligne de gestion d’e-reputation, ReviewTrackers. Hootsuite veut ainsi réunir au même endroit le social media et la gestion des avis en ligne. Cette intégration permettra aux marques de voir leurs avis (positifs ou négatifs) directement dans le tableau de bord Hootsuite et de répondre en temps-réel aux reviews pour améliorer la rétention des clients et l’engagement positif en ligne.

Cette intégration devrait aussi et surtout faciliter la tâche des CM, qui n’auront plus à monitorer avec d’autres outils les plateformes telles que Airbnb, Amazon Marketplace, Google Maps, Facebook Reviews…Tout (ou presque) pourra être centralisé dans Hootsuite, où il sera possible de surveiller les avis sur différents points de vente et de les assigner à n’importe quel membre de l’équipe pour une gestion plus efficace.

Source 


Whatsapp, on efface, on oublie tout !

On a tous eu ce petit/gros moment gênant où tu envoies un message à quelqu’un et à peine cliqué sur « Envoyer », tu le regrettes instantanément. Et bien, avec Whatsapp, cette gêne va peut-être bientôt appartenir au passé.

D’après @WABetaInfo, un compte Twitter qui fouille le code de chaque beta de l’application de messagerie, Whatsapp serait en train de tester la fonctionnalité « Delete For Everyone » (Effacer pour tous) et elle serait fonctionnelle ! Le serveur parviendrait enfin à supprimer un message et à le rappeler du téléphone des deux interlocuteurs concernés.

D’après eux, la fonctionnalité était déjà présente dans le code de la beta précédente mais ne fonctionnait pas, malgré l’apparition d’un bouton « supprimer un message » lorsque l’app était utilisée sur un téléphone en mode rooté. Cette fois-ci, ça devrait être la bonne, il ne reste plus qu’à attendre pour savoir quand la fonctionnalité sera déployée et dans quelle mesure elle permettra de supprimer un message.

Source


Facebook & le cœur des jeunes

Peut-être que comme moi, tu ignorais l’existence d’une application appelée Houseparty,  qui permet de participer à des chats vidéos de groupe depuis son smartphone. La particularité de l’app réside dans son split-screen et dans les effets amusants qu’elle permet de donner aux vidéos. Les jeunes l’ont apparemment très vite adoptée, au grand dam de Monsieur Facebook.

houseparty screenshot site

Mais Mark est loin de se laisser abattre par une nouvelle petite app de rien du tout et c’est un garçon plein de ressources (humaines ou financières, tu choisis). Et c’est avec Bonfire (« feu de joie » en français *emoji qui se gratte le menton*) que Facebook entend riposter et dire aux jeunes que lui aussi est cool, revenez, allez sérieux, revenez on est sympa !

Uniquement disponible sur l’app store Danois (*re-emoji qui se gratte le menton*) pour être testée, Bonfire offrirait les mêmes fonctionnalités que Houseparty ou presque en vrai, on n’en est pas encore sûrs vu que très peu voire pas d’infos concrètes n’ont filtrées.

Un porte-parole de Messenger a confirmé que « Facebook Inc continue de construire et de tester des nouveaux produits et services (…) Nous effectuons un test très restreint, actuellement au Danemark, d’une appli que nous appelons Bonfire. Nous n’avons pas plus d’informations à partager pour le moment ».

D’après l’enquête de Mashable, Facebook aurait repéré Houseparty grâce à son système d’alerte « early bird qui repère les menaces potentielles ». Et quand on dit menace, on ne parle que de la sécurité intérieure du compte bancaire de Facebook, qui a effectivement quelques raisons de serrer les fesses face à Houseparty : en moins d’un an l’application a réunis 20 millions d’utilisateurs dans plus de 500 millions d’appels…dont plus de 60% de jeunes de moins de 24 ans, LA cible que Facebook tente désespérément de faire revenir sur sa plateforme.

Affaire à suivre !

Source


Instant Articles, quand y’en a plus, y’en a plus

Facebook (encore) vient d’annoncer le retrait de la fonctionnalité Instant Articles, son format maison d’articles dédiés au mobile, auto-hébergés et à chargement rapide, de sa plateforme Messenger.

J’allais demander un gros « Qui s’en fout ? » mais il s’avère que les raisons derrière tout ça sont plutôt intéressantes.

Lancé en 2015, Instant Articles n’a jamais rencontré le succès escompté auprès des grands médias américains tels que le Guardian, le NY Times, ou le Wall Street Journal, et on a vu la même en France avec des tentatives rapidement avortées de quelques quotidiens. L’une des raison de ce désamour, un gros souci de tracking de l’audience, pas toujours bien foutu d’après une source citée dans Techcrunch. Il est apparemment compliqué de savoir qui clique sur l’article et d’où provient le trafic…dommage en effet pour les diffuseurs de contenus qui veulent savoir un max de chose sur leur audience pour la vente d’espace publicitaire.

Ce retrait montre à nouveau les difficultés que Facebook a à dialoguer avec les grands médias d’information pour trouver un moyen de se satisfaire mutuellement grâce à la diffusion de contenu (si tu as l’esprit mal placé et que tu as cru que cette phrase allait dans une toute autre direction, tape des mains).

En tout cas, Facebook serait en pourparler avec des diffuseurs pour développer un modèle de contenu payant qui entrerait en phase de test cette année et grâce auquel les magazines seraient en mesure de gérer les abonnements sans devoir reverser quelque chose à Facebook. Un rapport du Wall Street Journal sur le sujet explique le potentiel fonctionnement de ce modèle :

« Les lecteurs pourront s’abonner et payer pour leurs publications directement depuis l’application mobile Facebook mais les diffuseurs qui veulent participer à ce modèle de contenu payant devront publier leur contenu nativement sur Facebook, via des Instant Articles ».

D’après Tech Crunch, ce « deal » permettrait de compenser le fait que Facebook gagne bien plus en revenu publicitaire que la presse écrite n’en gagnera jamais grâce aux contenus partagés sur le réseau social.

Du coup, le retrait d’Instant Articles pourrait n’être que temporaire, le temps d’arriver à un compromis avec les grands groupes de presse.

Source


Facebook réorganise son espace de gestion publicitaire

Quand tu fais de la publicité sur les réseaux sociaux pour promouvoir ton contenu et développer ton audience et que tu fais ça sur Facebook, tu as à ta disposition trois espaces : le Business Manager pour gérer tes comptes et la facturation, l’Ads Manager, pour gérer la création de campagne et les publicités en étant guidé et le Power Editor, pour créer des pubs et des campagnes complexes, comme un grand.

Mais ça c’était avant l’annonce de cette semaine : le Power Editor et l’Ads Manager vont fusionner.

Image Giphy

(Il me fallait juste une excuse pour mettre ce GIF, j’avoue).

Pour les utilisateurs, pas de gros changements, un bouton dans le menu permettra simplement de basculer entre les deux espaces. L’avantage réside surtout dans la nouvelle interface, bien plus user friendly du Power Editor et l’arrivée des « Automatic Drafts » du Power Editor dans l’Ads Manager, une vraie bonne nouvelle pour les professionnels en charge de campagnes Facebook.

Source


Envoyez vos dons par Facebook

Décidément, cette semaine, la team bleue n’a pas chômé ! Facebook, encore et toujours, vient en effet d’annoncer le lancement des outils de don caritatif en France et en Europe.

Quelques assos françaises figurent parmi les bêta testeurs : La Fondation de France, Les Restos du Coeur, L’UNICEF et Acton Contre la Faim.

A terme, toutes les associations pourront bénéficier de ces outils et il est d’ailleurs possible de s’inscrire pour être parmi les early adopters comme on dit aux Amériques.

Image Facebook

Les outils de dons incluent des fonctionnalités que tu as peut-être déjà pu apercevoir sur des pages d’associations américaines (il me semble avoir vu ça sur la page de Humans Of New York il n’y a pas très longtemps, pour un appel au don particulier) :

  • Le bouton « Faire un don »,
  • L’outil Facebook Fundraisers (qui permet de lever des fonds en créant des pages dédiées à une mobilisation),
  • Le don sur Facebook Live.

La phase bêta commencera le 25 septembre.

Source

Une réflexion sur “Actus du web – Episode 4 – Semaine 38

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.