actus du web hashtag social media bannière 2018

Actus du Web – Episode 28 – Semaine 12

Hello World et bienvenu·e·s dans ce vingt-septième épisode des Actus du Web ! #ADW est une rubrique hebdomadaire qui fait le tour de ce qui a agité le web et les réseaux sociaux la semaine précédente. Nouvelles fonctionnalités, nouvelles plateformes, beau coup de com’ ou gros plantage, HSM veille toute la semaine et te transmet le best of chaque lundi (environ).

All your base are belong to them

Cette très vieille référence à un très vieux moment de l’Internet me sert d’intro pour te parler du sujet brûlant de la semaine : le monde vient de se rendre compte que Facebook est pas très très gentil et qu’il a laissé une entreprise pas très très gentille utiliser les données de 50 millions d’users sans lever le petit doigt.

La semaine dernière, tu as certainement entendu parler de Cambridge Analytica et tu t’es peut-être demandé ce que c’était que ce truc qui a un nom d’encyclopédie. Laisse-moi te faire rêver.

Cambridge Analytica est une entreprise spécialisée dans la communication stratégique et l’analyse de données, en gros, une team de génies (du mal) qui, à l’aide des meilleurs algos, réussit à analyser les données des internautes pour mieux leur faire parvenir des messages publicitaires (dans cette affaire, surtout politiques) et in fine, influencer tranquillou leur comportement.

 

Rien de bien décadent par les temps qui courent, des boîtes comma ça il y en a des centaines, mais ce qui fait la spécificité de Cambridge Analytica, c’est qu’elle s’est faite gaulé, par le Guardian et le New York Times, qui ont dénoncé une vaste opération de siphonnage des données de 50 millions d’utilisateurs Facebook en 2016.

Ça fait mauvais genre, tu en conviendras.

Ce qui fait encore plus mauvais genre, c’est que ces données ont été analysées, moulinées et utilisées à très mauvais escient pour influencer les électeurs américains lors des dernières élections et les inciter à voter pour Donald Trump, qui avait un peu embauché l’entreprise en question pour ça, a priori et dont l’élection devient de plus en plus un sac de nœuds, entre intervention Russe, big data mafieux et manipulation de masse.

Je te recommande la lecture de cet article des amis.e.s de Frenchweb qui résume bien le bordel pour te faire une idée.

Depuis le début de l’affaire, on n’avait pas entendu Zuckie, trop occupé certainement à ce que j’imagine être une combinaison entre hyperventilation, serrage de fesses option huile première pression à froid et PLS  (ou alors à taper le crawl dans une piscine de biftons, j’hésite, histoire d’aller dans le cliché à fond).

Mais la semaine dernière, Il est enfin sorti de son silence. Mea culpa, Facebook culpa, on a déconné, dit-il en substance, avant d’ajouter quelles actions avaient été prises pour corriger le tir (ici, bannir Cambridge Analytica de l’utilisation des services Facebook et diligenter une enquête privée) et quelles autres actions seront prises dans le futur pour éviter que cela ne se reproduise. Mark en dénombre trois :

  1. Toutes les applis qui avaient accès à un grand nombre de données utilisateurs avant le changement de politique de Facebook en la matière en 2014 (une réduction des accès aux données privées avait été décidée face à la grogne des utilisateurs et aux abus)  seront analysées et quiconque ne passera pas les tests sera banni de la plateforme.
  2. L’accès aux données personnelles sera encore plus restreint pour les développeurs d’applications : par exemple, ils n’auront plus que le nom, le prénom et le mail d’un utilisateur lorsqu’il s’inscrira à un application et perdront l’accès aux données lorsque l’user n’aura pas utilisé l’appli pendant trois mois. Ils devront également demander l’approbation d’un utilisateur mais aussi signer un contrat avec ce dernier afin d’obtenir plus de données comme les posts et autres informations.
  3. Pour être bien sûr que tout le monde comprenne quelles applis ont accès à quelles données, un outil sera accessible depuis le haut du fil d’actu de tous les utilisateurs pour gérer et révoquer les droits accordés aux applications (cet outil existe déjà dans les paramètres de sécurité, mais Zuckie le reconnait, l’accès n’est pas des plus simple – no shit Sherlock).

Des promesses que Zuckie s’est même dit prêt à aller défendre devant le Congrès Américain, qui l’attend de pied ferme, tout comme le Parlement Britannique et le Parlement Européen, qui l’ont tous les deux convoqué également.

Zuckie est attendu au tournant également par des millions d’internautes et de nombreux militants et activistes de la protection de la vie privée en ligne. A ce sujet, je te recommande de lire l’interview de Tristan Nitot parue sur Le Point.

Pour le moment, l’affaire en est là. Zuckie est convoqué devant divers Parlements. La Justice essaye de faire le tri dans le merdier mais c’est pas gagné. Et un mouvement #deleteFacebook a commencé à poindre sur Twitter incitant les internautes, dont pas mal de célébrités, à supprimer leur compte de la plateforme.

Je suis l’affaire et je te tiens au courant !

Source

Pour aller plus loin :

How Facebook’s Data Sharing Went From Feature to Bug, New York Times.

No one can pretend Facebook is just harmless fun anymore, The Guardian.


Instagram remet (un peu) de chrono sur l’algo

Depuis qu’Instagram a modifié le fil d’actu des utilisateurs pour le passer d’un mode purement chronologique à un mode algorithmé pour faire apparaître des choses que vous aimez en priorité bla, bla, bla, les Instafans n’ont cessé de manifester leur mécontentement.

Instagram users unhappy with change of newsfeed

Image N4BB

Leurs voix semblent enfin avoir été entendues puisque la plateforme a déclaré la semaine dernière que deux changements allaient être opérés :

  • un bouton « Nouveaux post » sera implanté pour pouvoir rafraîchir quand on le souhaite et ne plus subir un rafraîchissement intempestif de la timeline alors qu’on en est à 10 minutes de scroll et de matage de photos.
  • Une modification de l’algorithme qui gère les publications dans les timelines pour s’assurer que, et je cite, « les posts les plus récents soient plus susceptibles d’apparaître en premier dans le feed« .
gif praise god

GIF Giphy

Pas encore de date officielle pour ces changement, juste un « dans les mois qui arrivent ».

En attendant tu peux te consoler avec d’autres nouveautés arrivées/arrivant bientôt : la fonctionnalité Shopping accessible en France et la transformation des hashtag et des mentions dans la bio en liens hypertextes.

Source


Happy Birthday Twitter !

Twitter a fêté la semaine dernière ses 12 ans d’existence. 12 ans de messages en 140 puis 280 caractères, 12 ans de # et @, 12 ans de follow/unfollow/RT… bon sang, le temps passe vite et ça nous rajeunit pas tout ça ma bonne dame !

Personnellement, j’ai découvert il y a quelques semaines que ça faisait 10 ans que je tweetais. Hashtag claque.

infographie INA twitter 12 ans

Infographie INA Global

 

#HappyBirthdayTwitter

Source

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.