actus du web hashtag social media bannière 2018

Actus du Web – épisode 20 – semaine 3

Hello World et bienvenu·e·s dans ce vingtième épisode des Actus du Web ! #ADW est une rubrique hebdomadaire qui fait le tour de ce qui a agité le web et les réseaux sociaux la semaine précédente. Nouvelles fonctionnalités, nouvelles plateformes, beau coup de com’ ou gros plantage, HSM veille toute la semaine et te transmet le best of chaque lundi (environ).

Dans quel état erre le social media en 2018 ?

Comme tous les ans depuis…depuis (tu apprécieras la précision de mes informations), les spécialistes es social media de chez Buffer, l’outil de planification de messages sur les réseaux sociaux, nous livrent leur « état de l’art » du social media pour l’année arrivant.

Disponible en téléchargement et en consultation sur leur blog, les américains dressent un panorama très précis de ce qu’il se passe et ce qu’il va certainement se passer dans le monde du marketing digitalo-numérique.

Et qu’est-ce qu’il faudrait qu’on retienne pour 2018, alors, Leeloo, me demandes-tu ? Buffer a mis trois infos clés en exergue (mot compte double) :

  1. Les applications de messagerie sont encore pas mal « libres  » de toutes tentatives marketeuses, mais ça ne devrait plus trop durer maintenant qu’on en parle. Les WhatsApp, Messenger, WeChat ou Viber ont beau avoir des millions d’utilisateurs, seuls 20% des marketeurs ont investit dans de la communication sur ces canaux. Mais, avec l’arrivée de WhatsApp for Business (cf news suivante) et le déclin du reach des posts (sponsorisés ou pas) sur Facebook et Twitter, cela devrait changer et tu devrais voir de plus en plus de marques et d’entreprises glisser dans tes DM pour te suggérer des bons plans. Lourd comme un mec sur Twitter, tu dis ?
  2. Les entreprises qui investissent dans de la pub sur les réseaux sociaux sont deux fois plus susceptibles de dire que le social media est efficace pour leur business. En gros, plus tu mets de pognon dans la communication social media, meilleurs sont tes ROI, ou en tout cas, c’est comme ça que tu le perçois (mais en réalité c’est fort probablement vrai, plus tu payes, meilleurs sont tes retours, mais plus tu payes…).
  3. L’engagement reste la mesure n°1 pour le calcul du ROI d’une campagne social media. 42% des entreprises se basent sur l’engagement pour mesurer l’efficacité de leur campagne publicitaire sur les réseaux sociaux, s’appuyant ensuite à 17% sur les leads engendrés puis à 15% sur les ventes. Buffer note que cette tendance est dans la continuité de l’année dernière, à savoir que les campagnes social média deviennent de plus en plus un vecteur d’engagement et non plus un vecteur de trafic ou de vente directe.
state of social media buffer 2018

Image Buffer

On dirait que le rapport des marketeurs aux internautes sur les réseaux sociaux est en train de bien changer, pour ne plus se consacrer uniquement à trouver le moyen de lui faire sortir son porte-monnaie mais plutôt pour essayer de bâtir une relation à long-terme  avec l’internaute (et avec son porte-monnaie conséquemment).

Je t’invite plus que chaleureusement à lire l’étude complète, tu apprendras des tas de choses passionnantes sur le social media en 2018 (Facebook est encore n°1, la vidéo devient une priorité…).  Petit plus « Periglioni » (si tu captes la référence, tu gagnes 1 point de respect), les données de l’étude sont en open data, tu peux donc les télécharger et les utiliser dans ton outil d’analyse préféré pour en tirer tes insights, à côté desquels Buffer aurait d’ailleurs pu passer.

Source


Les Youtubeu·rs·ses en PLS

Depuis l’affaire Logan Paul (si tu as loupé, c’est un Youtubeur un peu neuneu mais suivi par des millions de jeunes gens qui a publié une vidéo où  l’on pouvait voir le cadavre d’une personne s’étant donné la mort par pendaison dans un forêt japonaise, déclenchant les foudres de l’Internet, de Youtube mais aussi une vague de nouveaux abonnements assez inquiétants), Youtube a décidé de revoir sa manière de rétribuer les créateurs·rices de contenus.

Alors qu’avant il « suffisait » d’atteindre les 10.000 vues pour pouvoir bénéficier du programme de monétisation, il faudra désormais comptabiliser 4000 heures de visionnage par an et au moins 1000 abonnés.

D’après Youtube, c’est surtout pour mettre en avant les créateurs de contenus plus « positifs ».

Source


WhatsApp Business, c’est parti !

Toi aussi tu es la Nation Française et tu souhaites promouvoir ta start-up disruptive via les réseaux sociaux ? Réjouis-toi, WhatsApp pour les Entreprises est passé de l’état bêta à la vraie vie !

L’application disponible uniquement sur Android (pour le moment) et gratuite (pour le moment) ambitionne de « faciliter la réponse des entreprises à leurs clients, en séparant les messages professionnels des messages personnels […] et en créant une présence officielle sur WhatsApp », dixit le communiqué.

J’en avais déjà parlé sur le blog au moment où les premières infos filtraient, l’appli reprend globalement les fonctionnalités décrites par la rumeur : profils professionnels avec des infos concernant ton commerce/entreprise, des outils de communication paramétrables (message d’absence, réponses rapides, message d’accueil…), statistiques de communication, une version web et la possibilité (bientôt) de faire vérifier le compte pro, information qui est de toute façon visible par les autres utilisateurs.

L’appli arrive dans le monde entier dans les semaines à venir. Toutes les infos sont disponibles sur le blog de WhatsApp, ainsi que sur le site dédié à l’application WhatsApp Business.

Source


Facebook veut simplifier Messenger en 2018

Y’a pas à dire, Messenger c’est un sacré bordel. Des fonctionnalités dans tous les sens, souvent le terrain des tests divers de Facebook, on en oublierait presque qu’il s’agit avant tout d’une application de messagerie et non pas une plateforme de jeux ou de chat avec des bots.

Et quand même les grandes pontes de Facebook s’en rendent compte, c’est qu’on a atteint un point de non-retour. C’est pourquoi David Marcus, le Responsable de Messenger, a déclaré la guerre à la complexité de l’appli, s’étant bien rendu compte que la plupart des fonctionnalités de Messenger n’étaient pas vraiment utiles à ses 1,3 milliards d’utilisateurs.

Les priorités pour 2018 sont donc :

  • Les fonctionnalités de messagerie visuelle améliorée,
  • Investir dans la vidéo en temps réel
  • Améliorer les GIF, les stickers et les options d’images,
  • Supprimer ou rendre moins visibles les extensions ou onglets des jeux, des bots, des recettes, de partage d’emplacement ou de chansons Spotify, etc…

Un petit coup de ménage qui ne va pas faire de mal, à mon humble avis de (vieille) personne qui n’utilise Messenger que pour causer avec ses potes globalement.

Source

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.