Actus du web – épisode 17 – semaine 51

Hello World et bienvenus·es dans ce dix-septième épisode des Actus du Web ! #ADW est une rubrique hebdomadaire qui fait le tour de ce qui a agité le web et les réseaux sociaux la semaine précédente. Nouvelles fonctionnalités, nouvelles plateformes, beau coup de com’ ou gros plantage, HSM veille toute la semaine et te transmet le best of chaque lundi !


La neutralité du net en péril aux Etats-Unis

Sans déconner, l’heure est grave. Non, je n’en fais pas des caisses et non je ne dramatise pas. Le 14 décembre, la FCC (Federal Communication Commission) a voté l’abrogation du principe de neutralité de l’internet aux Etats-Unis. Même si les défenseurs de ce principe s’y attendaient, il n’en reste pas moins que c’est une manœuvre très inquiétante, plutôt liberticide et complètement con de la part de la FCC, qui apparaît comme « à la botte » des grands médias/lobbys (cf son nouveau patron, un ancien de chez Verizon, complètement contre le principe de neutralité).

Qu’est-ce que c’est que la neutralité du net ? Tout simplement l’un des principes fondateurs de l’internet tel que tu le connais aujourd’hui et qui dit que tous les contenus mis en ligne doivent être traités de la même manière, sans discrimination. Ainsi, ton FAI n’a pas le droit de signer un deal avec Youtube pour transporter ses flux vers les internautes plus rapidement que ceux d’une autre plateforme. Mais en abrogeant ce principe, les USA ouvrent potentiellement la porte aux abus des FAI qui pourraient te dire, « Tiens, monsieur Spotify, donne moi donc 5% de tes revenus par mois et je fais en sorte que tes flux passent bien chez mes abonnés. Sinon, bah, tant pis… » ou carrément t’interdire l’accès à certains contenus parce que…parce que. #MafiaDesTélécom

En France, notre secrétaire d’Etat au Numérique, Mounir Mahjoubi a déclaré que ce n’était pas demain la veille que ce principe serait remis en cause, mais dans le doute, continuons d’informer et de faire savoir que c’est important pour nous.

En attendant, aux Etats-Unis, la lutte continue et 15 sénateurs sont d’ores et déjà prêts à entrer dans la bataille judiciaire contre l’agence gouvernementale pour faire annuler cette décision.

Toutefois, peu après le vote de la FCC, le sénateur démocrate Ed Markey a annoncé que lui et 15 autres sénateurs comptaient lancer une démarche pour faire annuler la décision. Le Congrès a en effet la possibilité, sous certaines conditions, grâce au Congressional Review Act, de voter une résolution pour faire annuler les décisions prises par des agences comme la FCC. Mais cela s’annonce difficile : une telle résolution doit être signée par le président – or c’est Donald Trump qui a choisi un fervent opposant à la neutralité du Net à la tête de la FCC –, ou bien validée par les deux tiers du Congrès, majoritairement républicain.
En savoir plus sur Le Monde

Sources :

Pixels – Le Monde

Libération

La Quadrature du Net


Clap de fin pour Storify

Si tu fais partie des utilisateurs·rices de Storify, tu as peut-être reçu vendredi un mail très formel t’annonçant la mort du service.

En effet, à partir du 18 mai 2018, Storify sera définitivement clos et tous les contenus seront inaccessibles. Depuis le 12 décembre, il n’est d’ailleurs plus possible de créer de nouveau compte sur la plateforme de curation et partage d’histoires avec des contenus extraits des réseaux sociaux.

Pas de raisons véritables évoquées à cette fin de service mais le rachat de Storify et son intégration (sous le nom Storify 2)  en tant que fonctionnalité de la plateforme de management de contenus Livefyre de Adobe pourrait en être une, tout comme l’arrivée des threads sur Twitter en natif.

On ne le saura peut-être vraiment jamais…

Source


Les threads et leur partage évoluent sur Twitter

Depuis quelques jours, tu as peut-être remarqué une légère différence dans ton compte Twitter. En effet, la plateforme a déployé sa nouvelle fonctionnalité Discussion pour réaliser et partager des threads.

Exit les threads à l’ancienne où tu devais t’auto-répondre comme un espèce de cro-magnon, désormais, grâce à un petit bouton « + » bien pensé, tu peux aisément ajouter autant de messages que tu le souhaites à ton monologue.

Il est également bien plus simple d’intervenir dans le dit monologue grâce au bouton « Ajouter un Tweet », qui te permettra de venir mettre ton grain de sel dans une conversation assurément déjà passionnante.

Merci la vie, merci Twitter.

Source

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.